PortailAccueilCalendrierRechercherMembresGroupesFAQZone KaotikConnexionS'enregistrer
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
CHEMINO KAOS
 
Lapinbilly
 
ratenat
 
guillaume
 
Dömy !!!
 
le clown taré
 
foch
 
niko
 
ptitdemon_666
 
NofolOï!
 
Statistiques
Nous avons 421 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est phil

Nos membres ont posté un total de 12855 messages dans 1712 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 145 le Ven 4 Fév - 22:50
Mettre ce forum en favoris

Partagez | 
 

 [Esplas de sérou /Ariege]concert ANNULE, rencontre maintenue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ramouflet
Habitué
Habitué


Masculin
Nombre de messages : 74
Age : 80
Localisation : dans mon sac sport billy
Date d'inscription : 11/03/2008

Voir la fiche des RG

Humeur: ?

MessageSujet: [Esplas de sérou /Ariege]concert ANNULE, rencontre maintenue   Dim 15 Juin - 23:13

Rencontres libertaires d'Eychenat OCL / OLS (organisation communiste libertaire et l'offensive sociale et libertaire)

Programme des rencontres libertaires d'Eychenat 2008
Chaque année, l' OCL ET l' OLS organisent des Rencontres ouvertes à toutes et tous, en Ariège.
L'idée est de profiter de la période estivale pour échanger autour thèmes ou d’investissements militants sur lesquels nous avons peu le temps de discuter au quotidien. Il ne s'agit pas pour autant d'une université d'éte où l'on écouterait la bonne parole ou ferait des cours de rattrapage.Nous souhaitons offrir un espace de dialogue, d'échange formel comme informel.
Les débats se tiennent «à la fraiche», vers 21h, après le repas du soir. Leur structure n'est pas figée. Les journées offrent de vastes temps libres qu'on occupe à sa guise. En fonction des envies, des débats non prévus peuvent être organisés ... Cela laisse la place à toutes les personnes qui voudraient partager une expérience, présenter une lutte particulière... ou consulter la vidéothèque, la librairie et les tables de presse.
Côté pratique, nous sommes accueilli-e-s par des paysans dans une ferme en activité. Nous avons à disposition un local comprenant un coin cuisine, une salle de repas, une pièce pour les débats, des sanitaires (douches, lavabos, WC) et des prés pour camper. Pour ne pas gêner les travaux quotidiens un parking pour les voitures (autres que camping-car) est disponible à dix minutes à pied. La vie quotidienne est collective et autogérée : les repas sont pris en commun et confectionnés par des équipes tournantes. Chaque jour, une équipe s'occupe des courses et des deux repas de 13h et 19h en fonction d'un budget. Une seconde équipe s'occupe de la vaisselle, de la propreté des sanitaires, de la salle de réunion et de l'entretien quotidien du lieu. Les tarifs comprennent les trois repas et les frais de fonctionnement du lieu. Ils sont établis en fonction des revenus par souci égalitaire. Les tarifs journaliers s'échelonnent de 5 à 20 euros selon les revenus ; le séjour est gratuit pour les bébés mais un tarif de 5 euros par jour est demandé pour les enfants.
S’inscrire au plus tard la veille de l’arrivée en téléphonant sur place à partir du 26 juillet au numéro suivant : 05 61 65 80 16.


Les débats

27 juillet - Paysannerie, enjeux de l’agriculture
A partir d’une longue expérience sur le lieu même des Rencontres, à Eychenat, et en relation avec un projet déjà bien engagé par les nouveaux exploitants de la ferme, il s’agira de poser les questions de base : pourquoi est-on là, qu’est-ce qu’on y fait ? La paysannerie et l’agriculture sont deux choses bien différentes, l’agriculture est porteuse d’un modèle productiviste, capitaliste alors que la paysannerie représente une composante sociale à part entière, notion qui a disparue au profit d’un stéréotype de tradition, de profondeur et aussi de marginalité. Le monde paysan n’est pas perçu comme valeur politique essentielle, alors que notre histoire paysanne est riche de luttes contre l’industrialisation et le capitalisme, et cela est nié par les penseurs dominants.

28 juillet - Luttes sociales et économiques
Un des slogans de la campagne présidentielle était : «travailler plus pour gagner plus». Les heures supplémentaires défiscalisées, lorsqu’elles existent, ne semblent pas suffisantes pour satisfaire le pouvoir d’achat. De très nombreuses luttes se déroulent sur les augmentations de salaires, mais aussi sur les conditions de travail (en particulier la précarité). Mais hélas, ces luttes restent très locales... Ce phénomène est-il uniquement français?
Il semble qu’on assiste dans certaines branches de l’économie, comme par exemple dans la sidérurgie et la métallurgie, à une seconde vague de fermetures, comme à la fin des années 70, début des années 80, avec des luttes défensives souvent très dures localement.
Quelles analyses pouvons-nous tirer de cette remontée des luttes?

29 juillet -Militantisme et modes d’action : quelles interventions politiques ?
On voit fleurir un peu partout des appels à la désobéissance civile, des textes sur les nouveaux militants et les nouvelles formes d’actions politiques. Si il est intéressant de voir ressurgir de façon importante des formes d’action directe qu’en est-il du contenu ? Les militant-e-s de RESF, les faucheur-se-s volontaires, les déboulonneur-euse-s et autres désobéissant-e-s mobilisent bien mais sur quelles bases politiques ? L’origine des participant-e-s étant diverse les positionnements également. Il semble toute fois que l’analyse politique en profondeur passe souvent au deuxième plan au profit d’un hyperactivisme. Les actions médiatiques et autres jeux de lobby masquent-ils la faiblesse du rapport de force réel ?

30 juillet - Technologies, la découverte ou l’ignorance?
À l’heure de la culture de masse téléréelle et du porno.com, le discours dominant prétend qu’Internet rend enfin possible la diffusion gratuite et sans limite des connaissances – la démocratisation du savoir. Cette vision, aussi séduisante soit-elle, soulève des questions fondamentales : connaître est-ce simplement pouvoir accéder à des informations ? La connaissance naît-elle d’une accumulation ou plutôt de réflexions ? Ne faut-il pas prendre du recul et du temps pour penser ? Se cultiver n’implique-t-il pas avant tout une démarche ? Les repères et les médiations ne sont-ils pas les relais indispensables d’une culture vivante ?
Les mérites présumés du Web 2.0 sont étroitement liés à une vision libérale de la société, où la question du savoir se réduit à celle de la disponibilité d’informations et d’œuvres facilement accessibles à un individu isolé, et auxquelles celui-ci pourrait réagir à sa guise. A contrario, les traditions émancipatrices ont défendu les vertus de l’éducation, du partage, de la construction de structures collectives ainsi que le développement de projets sociaux fédérateurs, conditions d’un enrichissement culturel, d’une réelle démocratisation des savoirs exigeants, d’une incitation à l’agir et donc de l’épanouissement et du bien-être.
L’objet livre a joué un rôle central dans le développement de l’esprit critique et de l’espace public des démocraties modernes. Quel type de rationalité et d’expression induira le modèle numérique de la connaissance ?

Jeudi 31 juillet 2008 à Esplas de Serou
1ère partie
concert ANNULE

2ème partie
Film : "Mujeres creando – Acciones – Creando Mujeres (2001, 1h03)"
"Le célèbre groupe féministe bolivien, Mujeres creando, collectif multitude de femmes en rébellion, mène depuis quinze ans, une passionnante élaboration entre intervention urbaine, critique radicale, utopie irrépressible, célébration faste et tendre du corps, du plaisir, du quotidien, des puissances de l’imaginaire. Leurs « actions » ou performances de rue dessinent une posture éthique unique en son genre d’agitatrices, « ni intellectuelles ni artistes », en lutte contre les oppressions patriarcales, les schémas coloniaux, les politiques néolibérales. Nous montrerons pour la première fois dans leur intégralité les Acciones de Mujeres creando."

1er août - Rapport au corps
Quelle implication corporelle dans le rapport à l’autre et à la collectivité ?
Puritanisme militant, retour à l’ordre moral et hygiène de vie comme autant de retour normatif dans nos relations ? Quelles contraintes corporelles sont mises en place par cette société dans tous les aspects de la vie : de la rue au lit, de l’usine/bureau aux réunions militantes ?
Le modèle « corporel » construit socialement diffère d’une société à l’autre, est-il norme culturelle et à quelles fins?

2 août - Luttes des sans-papiers
Depuis quelque temps, on peut observer un changement radical dans les modes d’action des sans-papiers en lutte. Auparavant, ils et elles se mettaient en grève de la faim et occupaient des lieux de culte. Aujourd’hui, les sans-papiers se mettent en grève sur leur lieu de travail et occupent des bâtiments publics. Quant aux mouvements de solidarité, ils sont pluriels … Quelle solidarité concrète, efficace et politique est possible et souhaitable aujourd’hui ?

3 août - Luttes autour de l’Education
Depuis 2003, l’Education Nationale connait des vagues de luttes successives qui concernent le système éducatif depuis la maternelle jusqu’à l’organisation de la recherche. Au-delà des revendications formelles, c’est la redéfinition du rapport d’une société avec la formation et l’accès à la culture qui se joue dans ces luttes; ainsi que l’émergence de nouvelles générations militantes chez les plus jeunes et la fin d’un mode de protestation structuré sur les bastions syndicaux pour les enseignants.

4 août - Débat international : développement des guerres, quels rééquilibrages géostratégiques ?
La fin des deux blocs constitués au début des années 90 a donné place à une nouvelle donne pour le capital. L’impérialisme ayant pour fonction à la fois l’ouverture de nouveaux marchés et l’utilisation de nouvelles ressources, on constate un développement des conflits et une accentuation des politiques militaires des pays riches. Les enjeux économiques des nouveaux blocs (Chine, Inde, Brésil), des anciens (Etats-Unis et Europe), d’un ancien sur le retour (Russie) ou des futurs nouveaux (Mexique) sont d'autant plus antagonistes que les crises spéculatives s’accentuent : crise de l’énergie, crise alimentaire, crise environnementale, crise monétaire… Face à cela, quelle place les résistances peuvent-elles prendre ? Comment développer des luttes internationalistes en prenant en compte les particularités ? Comment poser l’idée de révolution ? Comment s’opposer aux guerres qui sont le moteur des guerres capitalistes ?
5 août - Mai 68, encore et toujours
Il ne s’agira pas de discuter ou de raconter une Xème fois mai 68 mais de tirer le bilan de ce quarantième anniversaire. Quel en est le sens, que se cache-t-il derrière les différentes positions et les différentes initiatives.
Bilan également autour du Hors série « Mai encore » et des rencontres à Paris organisées en commun entre l’OLS et l’OCL.

Pour plus de renseignements s’adresser à :
- Organisation Communiste Libertaire
c/o Egregore B.P. 1213 51058 Reims Cedex
lechatnoir@club-internet.fr tél :03 26 82 36 16

- Offensive Libertaire et Sociale
c/o Mille Bâbords 61 rue Consolat,
13001 Marseille
ols@no-log.org tél : 06 70 61 94 34
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vizcacha-rebelde.olympe.in/
 
[Esplas de sérou /Ariege]concert ANNULE, rencontre maintenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jerry Lee Lewis : Bethune annule
» PARIS PREMIERE ANNULE?
» [01-07-2012] REIMS (51) - Théatre de l'Affiche "ANNULE"
» Met saison 2010-2011
» Angela Gheorghiu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Kaotik :: Concerts, festochs... :: Dates Concerts, festochs, manifs ...-
Sauter vers: